lundi 14 avril 2014

Arrêt de la pilule et conséquences... Le bilan 9 mois après!

Sainte pilule, priez pour nous!

Fin juin 2013, après deux mois à prendre une mini-pilule (Cérazette), que j'avais adoptée pour remplacer la Diane35, j'en ai eu marre.

Marre des effets indésirables, censés être effacés par la pilule : nausées, maux de ventre, migraines, poitrine douloureuse et acné assez importante dans le dos...

Ajoutez à cela une envie d'éliminer les hormones de mon corps, un ras-le-bol de prendre un cacheton tous les jours, cachet qui a de drôles d'effets sur mon corps... Surtout que j'avais déjà eu une gifle quand j'ai appris que la Diane35 était en fait un anti-acnéique qui a pour effet secondaire d'être contraceptif! Personne ne me l'avait jamais dit (et moi, naïvement, je n'ai jamais pensé à regarder)... Quelle claque!

Soit! Mon envie de naturel a pris le dessus sur la facilité de la pilule... Et je l'ai arrêtée, à la fin du mois de juin.


Les premiers changement ...

- L'acné que j'avais attrapée dans le dos et dont l'apparition coïncidait avec l'arrêt de la Diane35 (et le commencement de la Cérazette) a littéralement disparu en une semaine! J'ai directement pensé que cette mini-pilule était donc la responsable et étais ravie d'être débarrassée de ces boutons disgracieux! [mais... la suite plus loin!]

- J'ai commencé à avoir quelques petits boutons par-ci par-là sur le visage, mais rien de très affolant... Pourtant pendant les vacances, je pestais contre ma peau que je trouvais merdique (hahaha.....)

- Mes premiers cycles "rouges" (les anglais, de leur petit nom) sont arrivés sans soucis ni (trop de) douleur, c'est-à-dire sans migraine ni envie de me poignarder l'utérus avec les couteaux de cuisine du Crollé (#payetafraîcheur)



Quand vient la fin de l'été ...

Les ennuis commencent!


Je me dois d'être honnête avec vous : je n'ai pas souffert d'une acné qui m'aurait défigurée, mais ayant vécu la majeure partie de mon adolescence sans l'ombre d'un bouton, je me sentais vraiment au 36ème dessous!

Les boutons ont commencé à fleurir sur mon visage, à le coloniser, surtout sur le front, le menton, et l'os de la mâchoire. Des boutons de type micro-kyste, ceux qui font bien mal, sont rouges et gonflés. Au lever, je me faisais peur, j'avais mal quand quelqu'un me faisait la bise (oui, parce que ces c*nnards ont fini par s'installer sur mes joues aussi!) et je me cachais tant bien que mal sous une couche épaisse de fond de teint + correcteur + poudre matifiante!

Parce qu'évidemment, je brillais telle une frite qu'on vient de sortir de sa Fri-fri (on est belge ou on ne l'est pas!)

Les commentaires de mon entourage ont commencé à affluer aussi :

"Pourquoi t'as des boutons comme ça?"

"Tu es défigurée" (merci ça fait plaisir!) (oui je sais que j'ai dit plus haut que mon acné ne m'avait pas défigurée mais certains en ont pensé autrement haha!)

"Mais POURQUOI, ô pourquoi as-tu arrêté la (sacro-sainte) pilule????" (celle là si j'avais eu 1€ à chaque fois que je l'ai entendue, j'aurais pu me payer une nouvelle peau de la tête au pieds! haha)

"Le regard des gens n'est pas trop difficile à supporter?"


SI. Le regard des autres est dur. Une jeune femme de 23 ans, remplie d'acné, après dix ans de "peau de bébé" (j'exagère hein, je veux dire par là sans acné), qu'on regarde avec des yeux comme des billes parce qu'elle a des boutons, bien sûr que c'est difficile.

J'ai arrêté la pilule parce que j'en avais envie, déjà. On vit dans un monde où on doit se justifier de tout, tout le temps. J'avais envie d'arrêter, j'ai arrêté, point! (#coupdegueule)

Certes, d'autres petits inconvénients sont venus s'ajouter aux réjouissances susmentionnées : perte de cheveux assez importante, changement d'humeur selon le jour du cycle (aaah, les hormones qui reprennent une vie normale, un vrai bonheur, haha!), rougeurs et teint irrégulier...

MAIS tout cela était normal... Ha ben oui, il faut entre 6 mois et plusieurs années au corps pour "revenir à la normale" lorsqu'on arrête un traitement hormonal! Et moi, ça faisait presque 10 ans que je prenais la pilule... Je n'allais quand même pas demander à mon corps de faire comme si de rien n'était et d'être au top du jour au lendemain!


On verra en janvier!

C'est ce que je me suis dit pour me donner du courage!

Et vous savez quoi? Depuis janvier, ça va beaucoup mieux!

Je pense qu'un cap a été passé, après 6 mois sans pilule...

Septembre 2013 - Avril 2014
Septembre 2013 - Avril 2014 (avec une espèce de boule de sang sur la tempe...)


Je ne perds plus mes cheveux par poignées, mon teint est un peu plus régulier, mes boutons ont vachement diminué et n'apparaissent plus qu'une fois de temps en temps... Je revis, petit à petit!




Ma peau n'est toujours pas parfaite, mais je me sens moins gênée, j'ose à nouveau sortir peau nue, sans me sentir mal! C'est un grand pas en avant pour moi, même si ça peut paraître dérisoire aux yeux de certains!

Par contre, j'ai depuis quelques semaines un retour en force des indésirables dans mon dos, et ça, ça me fait bien rager! Tout simplement parce qu'ils me font mal, les salopiauds! Quand je dors sur le dos, je ne vous raconte pas le martyre! Et si quelqu'un me fait une tape dans le dos ou que je me gratte trop fort, ouille ouille ouille! [du coup, comme j'allais le mentionner plus haut, ils n'étaient pas dû à la Cérazette mais à un changement hormonal, pas de bol!]

J'ai mal rien qu'en voyant la photo... :(


Mais je ne désespère pas, je suppose que mon corps est tout simplement dans une autre phase d’accommodation... Je laisse encore du temps à mon corps, tout en douceur, pour se réhabituer à vivre sans cette fausse amie qu'est la pilule... Ce n'est que mon avis, mais je suis mieux sans!

Je me sens plus libre, plus légère, je n'ai plus à penser à mon petit "médoc magique" le soir, plus à stresser si je l'ai oublié... Et hormis l'acné qui m'a quand même pourri la vie, les autres effets n'ont pas été effrayants au point de vouloir me faire baisser les bras! Vous allez rire, mais j'ai l'air plus jeune depuis que j'ai de l'acné, on me prend parfois pour une ado... J'ai envie de dire : cooool, l'éternelle jeunesse tient donc à quelques boutons sur la tronche, haha!

De plus, au niveau des anglais, je n'ai pas souffert de cycles irréguliers ou plus douloureux qu'à l'habitude, et ça, ça fait plaisir! Ils restent peut-être un peu plus longtemps (genre 5 jours au lieu de 4 sous pilule) mais je ne les sens pas, donc bon, pas de souci quoi :-p !

Les jours où aucun bouton ne pointe son nez...
Je suis HAPPY! :-)

Je pensais vous expliquer ce que j'ai utilisé comme produits, quelle ont été mes routines soins depuis l'arrêt de la pilule... Mais l'article aurait alors été beaucoup trop long à mon goût!


Du coup, si un autre billet reprenant ces informations vous intéresse, 
dites-le moi, je le ferai avec plaisir! :-)


Je suis également curieuse de lire vos expériences par rapport aux contraceptifs, à l'arrêt de ceux-ci, et
tout ce qui en découle!

Donc, comme d'habitude, n'hésitez pas à me laisser un petit mot!


Des bisous,

Harmony



UPDATE : pour lire mon deuxième article sur l'arrêt de la pilule + visionner la vidéo que j'ai faite à ce sujet, cliquez ICI! ☺

N'hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat) pour pouvoir discuter plus facilement que par commentaires ☺